La recherche au sang

Laisser, à la suite d'une chasse, un animal blessé sans avoir entrepris une recherche est intolérable. On peut s'imaginer les souffrances qu'une blessure par balle peut engendrer. L'animal peut mourrir quelques heures après le tir, mais également souffrir pendant plusieurs jours, voir plusieurs semaines.

L'éthique de la chasse au grand gibier exige impérativement que, par respect de l'animal, ce dernier, lorsqu'il est blessé, fasse l'objet d'une recherche systématique. Les meilleurs chances de succès ne peuvent être obtenues qu'avec le concours de chiens spécialisés menés par des conducteurs formés et expérimentés.

L'Union Nationale pour l'Utilisation de Chiens de Rouge forme ces équipes, car la recherche du grand gibier blessé est une discipline qui demande beaucoup d'efforts, d'abnégation, des connaissances profondes de la morphologie et de l'éthologie de celui-ci, une parfaite connaissance de l'esprit de chasse liée à une grande prudence dans les actes, une nécessaire réserve dans l'expression verbale et une harmonie totale du maître avec son chien de rouge.

Fondée en 1980, sous le haut patronage de la Direction de la Protection de la Nature, du Ministère de l'Environnement et du Cadre de Vie, de l'Office National de la Chasse, de l'Office National de Forêts, de l'Union des Présidents de Fédérations Départementales de Chasseurs et de la Société Centrale Canine, l'UNUCR a, depuis sa création, formé un grand nombre d'équipes conducteur-chien opérationnelles pour la recherche du grand gibier blessé.

HS SANGLIER
SANGLIER PIEDS VECTEUR TRANSPARENT 1
© UNUCR 2012